La Maman et la Putain : du soulèvement manqué à la révolution en chambre — Le Comptoir

À l’heure où François Ruffin et Gilles Perret nous offrent « J’veux du soleil », film qui rend grâce aux gilets jaunes (il serait prématuré de rendre hommage), on se souvient du film-mythe de Jean Eustache sorti en 1973, et de cette génération désarmée après Mai 68, que d’aucun n’ont si bien dépeint que le cinéaste déchu. […]

via La Maman et la Putain : du soulèvement manqué à la révolution en chambre — Le Comptoir

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

84 More posts in Cinéfile category
Recommended for you
J’irai mourir dans les Carpates : le sens du détail

Il y a des émissions de télé qui, au fil des années, deviennent cultes et...