ADO/ Au secours mon ado est accro aux sorties

N’oubliez pas qu’avant de devenir adulte nous étions aussi des enfants. Les enfermer, ne favorisera pas leur épanouissement social, mais ne pas veiller sur leur évolution et leurs fréquentations représentent aussi un danger, qui relève de notre responsabilité.

Le jeune  mineur est considéré comme incapable de discernement dans un certain nombre de situations, il est donc, de fait, supposé incapable de commettre une faute selon la définition du code civil, ce n’est pas lui qui devra supporter directement la réparation devant les tribunaux. Ce sont les parents ou le tuteur  qui ont un devoir de surveillance à l’égard de leurs enfants et par conséquent, ils  sont responsables des actes commis par ceux-ci, et ce jusqu’à leurs 18 ans.

Notre rôle n’est donc  pas de les enfermer, mais de les laisser s’épanouir, tout en ne négligeant pas de veiller sur l’influence de leurs entourages et des lieux fréquentés par eux.

Publicités

Soyez le premier à commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.